KE KOSA

Sensible à l'espace et au paysage, attentive au potentiel expressif du corps, la compagnie développe des projets à géométrie variable, souvent tout terrain et protéiformes, des performances ainsi que des spectacles atypiques à la frontière de la danse et du théâtre.

Depuis 2009 le travail se développe à partir de l’univers poétique de Giulia Arduca, marqué par ses origines italiennes, et se tisse au gré des rencontres et des collaborations avec les artistes invités.


Toutes les créations de la compagnie travaillent dans la proximité du public et par l’échange sensible, et emphatique de corps à corps, invitant le spectateur à des expériences corporelles et à des voyages sensibles.


Après huit ans d'implantation en Pays de la Loire, la Cie Ke Kosa s'installe à Grenoble en juin 2017.


Le premier projet crée en région Auvergne-Rhône-Alpes ouvre un nouveau chapitre dans l’histoire de la compagnie : suite à plusieurs créations chorégraphiques développées pour des « lieux non dédiées » à la danse, Giulia Arduca imagine un projet destiné aux « corps non dédiés à la danse ». PREGNANCE, création 2019, est une mise en scène avec des femmes enceintes amateurs du territoire.

 


Sept projets ont été créés depuis 2009 : Fatale Reale Ideale, solo de forme courte, Danse à la carte, dispositif dansé et improvisé en interaction avec le public (et Danse à la carte à l’école version jeune public pour les classes primaires), 500/Cinquecento, un pas de trois cinématographique entre un homme, une femme et une FIAT 500 de 1968, DIsegno INsegno, performance pour une danseuse et une vitrine de magasins, Andante, une balade urbaine insolite qui détourne un passage piéton, un escalier et une esplanade, PREGNANCE, un projet de territoire et une performance pour un groupe de femmes enceintes amateurs de la ville.

GIULIA ARDUCA

Italienne, Giulia s’installe en France après sa formation en danse contemporaine au Conservatoire National Superieur d’Amsterdam (De Theaterschool - Modern Theater Dance Department).
Elle a dansé pour la Cie Nathalie Cornille, le collectif Rabbit Resarch, Cie David Rolland, Anne Reymann, Cie Volubilis et Les Éclats.

Elle danse dans des événements danse-musique improvisées, notamment avec Vincent Courtois, Alain Van Kenhove, Eloise Labaume.

En 2015 Giulia s’installe à Grenoble et en tant que regard extérieur elle assiste à la mise en scène Nicolas Hubert/Cie Epiderme et Natacha Dubois/Cie Infinie Dehors.
Giulia est interprète et co-chorégraphe avec Nicolas Hubert de Saisons F(r)ictions, Transhumance et D(u)O IT YOURSELF .
Depuis 2009 Giulia engage sa propre recherche chorégraphique.

En relation avec les créations de la compagnie, Giulia anime aussi des ateliers en milieu scolaire ou pour adultes.

AIME
L'intelligence du corps, l'imprévu, les formes hybrides, les rides expressives, Fellini, le fenouil, voler un sourire.

N'AIME PAS
L'hôtel de la gare, l'intelligence sans le coeur, 
le spectaculaire sans l'émotion, un verre mal lavé, l'indifférence.