<<  Création 2016  >>

ANDANTE

3 PIÈCES COURTES POUR 3 ESPACES URBAINS !

Crédit photos :                         

L. Angster                ,

A. Lemaitre      ,

G. Arduca


Andante réunit trois pièces courtes, d’une durée de 5 à 15 minutes environ, jouées dans trois espaces urbains :

Andante 1  -  SOLO pour PASSAGE PIETON
Andante 2  -  DUO pour ESCALIER
Andante 3  -  TRIO pour ESPACE CIRCULAIRE

Andante réinvente trois lieux-territoires de la ville familiers à chacun, change le sens et pose un regard poétique sur ces espaces.

 

Les pièces se construisent autour de la notion du «jeu»: tactiques de mouvement, de déplacement ou d’installation selon un imaginaire enfantin, onirique ou absurde.

 

Andante propose une balade en trois temps en partant d’un passage piéton, passant par une escalier, pour arriver à une place où un espace circulaire est créé.


Le dispositif se développe en crescendo : par la durée des pièces (de 5 à 20 minutes environ), par le nombre des interprètes (un, deux, trois), par la structure de la création musicale (de l’ambiance sonore de la ville, à une partition piano, à une ambiance plus rythmée avec une orchestration plus complexe).


Le public est accompagné dans une balade insolite : les danseurs se fondent parmi les passants, puis révèlent les scènes dansées, pour s’échapper à nouveau dans le flux de la ville. Autant d’apparitions éphémères, d’événements surprenants et de rencontres avec la poésie du mouvement.

 

LAISSER UNE TRACE


Comment le mouvement pourrait transformer les regards qu’on pose sur un espace urbain connu ?

Est-ce que une œuvre chorégraphique pourrait laisser une trace ?

Des artistes chorégraphes comme Trisha Brown ou Willi Dorner, entre autres, ont également tenté de répondre à ces questions.


Andante investit trois espaces urbains et familiers pour en faire autant d’espaces poétiques et éphémères, dans la continuité de la démarche artistique de Giulia Arduca.

Conception et chorégraphie : Giulia Arduca en collaboration avec les danseuses

Danse : Jessie-Lou Lamy-Chappuis, Sabine Rivière, Giulia Arduca

Regard «qu’on plisse» : Nicolas Hubert, Natacha Dubois

Création sonore et technique : Pascal Thollet, Félix Philippe

 

 

Une production de la Cie Ke Kosa. Aide à la création de la Ville de Nantes, du Conseil Départemental de Loire-Atlantique et de la Région des Pays de la Loire. Accueil en résidence par l’Intervalle de Noyal-sur-Vilaine, le Triangle de Huningue, La Fabrique des Dervallières/Ville de Nantes, les Services Culturels de Chateau-Gontier et Notre-Dame-de-Monts.

ORIGINE DU PROJET

La quatrième création de la Compagnie Ke Kosa est inspirée par l’art urbain de Banksy, JR, OakOak. Arpenteurs des villes, ils y déposent des œuvres inattendues et éphémères qui guident, souvent questionnent, les regards des habitant-passants. Ils proposent une ouverture, un autre point de vue, poétique et critique, sur l’espace urbain.

 

Andante s’inspire de ces oeuvres graphiques-plastiques et développe, d’une façon chorégraphique, cette même posture artistique.

Crédit photo : G. Arduca